23 novembre 2018

À tous ceux qui ne me lisent pas

C’est avec un drôle de sentiment que je m’en allais à la salle 9 de la Maison du cinéma voir LE film. Déjà que le lieu m’est étranger, je vois un film aux dix ans en moyenne, c’était encore plus paradoxal d’y aller pour une œuvre consacrée à des gens connus et côtoyés depuis 20 ou 30 ans. Étreints les deux vrais personnages du film, entrevus les comédiens qui les interprètent, je prends mon siège dûment réservé et identifié et j’attends le film en saluant les gens que je connais, car Sherbrooke est un grand village.



Fade out, le film débute. Que les images sont belles ! Le poète habite un immeuble en voie de transformation où l’on voit affiché ce slogan : Habitat Nelligan… vivre la poésie urbaine. Ironie toute boisvertienne, puisqu’il en sera expulsé. Au début, un petit malaise : non, Yves n’était pas tout à fait ceci, ni cela, mais, et tout le génie du film est là, on se rend compte que ça n’a aucune importance. Martin Dubreuil a une barbe que je n’ai jamais vue chez Boisvert et Céline Bonnier est aussi blonde que Dyane est noire. 
Et alors ? 
Alors rien. 
Ou plutôt tout est là. Le film de Yan Giroux transcende et sublime le banal biographique. Dubreuil n’est pas Boisvert, il en est la quintessence, une sorte de poète absolu qui, mieux qu’un long discours, démontre ce que c’est que de se donner à son art. Et comme on est au cinéma, c’est ce qu’on voit. Tout le film va en ce sens.

Par exemple, il arrive quelques fois que la caméra quitte la trame narrative du film pour explorer des lieux étranges, des portions de ciel ou de rivière. Une poésie visuelle, en quelque sorte. C’est précisément ce qui se passait lorsque je marchais avec Yves à explorer les territoires du comte d’Hydro au moment où il préparait La Pensée niaiseuse. Il fallait l’entendre décrire toute la sémantique des entrelacs de fils électriques qui ornent nos paysages. Pure poésie. 

Voilà précisément pourquoi ce film m’a ému. J’y ai retrouvé mon ami transfiguré par tout ce que le cinéma comporte de moyens mis au service de l’évocation de ce qu’il a été. 

J’en remercie toute l’équipe. 

Et courez voir ce très beau film; cernés par les monstres hollywoodiens, les films québécois ont une courte espérance de vie en salles.

7 commentaires:

manouche a dit...

J'étais à Sherbrooke il y a longtemps maintenant je suis un peu loin pour y aller au cinéma !

magoua a dit...

Il y aura peut-être une version sous-titrée en France ;-)

Unknown a dit...

Si il y en un qui le connaissait c'est bien toi Bernard...bravo tes propos a son égard et a l' hommage qui lui est rendu sont touchants...il aurait sûrement apprecié.

Peace 1 a dit...

Je me doutais bien que tu serais l'un des premiers à aller voir ce film. Dyane était-elle là ?
Faudrait bien qu'on se voit avant que l'on fasse un film sur toi, tu l'as bien mérité.

À +

René Chaouin

Unknown a dit...

Je pensais bien que tu réussirais à retrouver le cinéma j'ai hâte de voir le film. Cela donne le goût...

Anonymous a dit...

Bonjour les amis, je me considère comme une femme avec un cœur bon et attentionné de profession je suis comptable. Je suis mariée depuis plus de 8 ans avec deux enfants. Ma relation avec Peter, mon mari au début, était douce, romantique et plus tard elle s'est transformée en cauchemar, parce que mon mari me trompait et cherchait un moyen d'obtenir un divorce rapide. nous avons rompu il y a trois mois et je l'ai supplié de rentrer chez lui mais sans progrès. J'aimais tellement mon mari et je ne veux pas le perdre au profit d'une autre dame, je n'aurais rien pu faire pour lui faire du mal ou lui faire du mal ... Je voulais juste qu'il rentre à la maison pour m'aimer pour toujours. J'ai expliqué ma situation à un ami au travail. Mon ami LUISA m'a conseillé de contacter à la place l'aide d'un lanceur de sorts d'amour appelé Dr AJAYI de la nation africaine avec un grand pouvoir qui lui a été donné par ses ancêtres, qu'il a un puissant charme de cadeaux pour ramener l'amour et la confiance dans tout mariage brisé ou relation brisée, j'ai cru et j'ai essayé et cela a fonctionné pour moi, j'envoie un e-mail au Dr AJAYI via son contact de messagerie personnel (drajayi1990@gmail.com) ou son numéro Whatsapp +2347084887094 .. Après que quelques municipalités aient répondu à mon courrier , Le Dr Ajayi m'a dit qu'il pouvait m'aider à ramener mon ex-amour avec une partie de mon amour immédiat, j'étais très heureux de trouver cet homme pour m'aider, j'ai suivi attentivement toutes ses instructions, étape par étape. des prières et des incantations que je me faisais chez moi avec des bougies allumées la nuit. DR AJAYI m'a dit de tout faire à la maison pendant la nuit. J'ai tout fait comme indiqué. il a commencé à fonctionner pour moi parce que quelques heures plus tard, j'ai reçu un appel de mon mari. J'ai été tellement surpris et choqué qu'il a cessé de m'appeler ou de m'envoyer des SMS pendant 3 mois. Maintenant, j'exécute immédiatement une prière d'amour avec mon mari. Peter est rentré à la maison pour m'excuser. Je suis tellement heureuse que cette histoire d'amour ait eu un effet positif sur mon mari en deux jours à son retour à la maison. En ce moment, mon mari et moi sommes plus heureux que jamais. Je tiens à remercier Dr.AJAYI, grand homme, pour ses talents exceptionnels. Au début, j'avais peur du doute, mais je l'essaye et ça marche pour mon bien. Je recommande sincèrement Dr.AJAYI à tous ceux qui cherchent à rétablir une relation amoureuse perdue ou un sort d'amour à la recherche du véritable partenaire amoureux.

Oleg a dit...

Je veux partager un témoignage sur la façon dont M. Benjamin m'a aidé avec un prêt de 2 000 000,00 USD pour financer mon projet de ferme de marijuana. Je suis très reconnaissant et j'ai promis de partager cette société de financement légitime à quiconque cherche un moyen d'élargir son projet d'entreprise.La société est une société de financement. Toute personne recherchant un soutien financier doit les contacter sur 247officedept@gmail.com M. Benjamin est également sur WhatsApp + 1-989-394-3740 pour faciliter les choses pour tout candidat.