31 décembre 2010

Entre deux années


Depuis quatre jours, j’agonise sur mes piles de copies à corriger et tout est prétexte à la distraction. Il faut bien prendre l’air ! Et c’est tellement beau, une marche le long de la rivière, à regarder les glaces descendre, minuscules plaques que la tectonique du courant accumule en petits continents sur les berges. La ville est étrangement silencieuse. Quelques milliers d’étudiants en moins ça paraît dans ma cité universitaire. Il y aussi que les cols bleus étant en grève, les autos roulent sur la neige durcie plutôt que l’habituelle sloche des rues bien salées. Peut être pas confortable pour l’automobiliste mais agréable aux oreilles du piéton.

En ce dernier jour de 2010, il fait une journée douce, ça fond et même que le soleil perce. Le jour baisse mais pas de coucher de soleil, les nuages sont revenus. Je ne file pas tellement party ce soir de réveillon. J’en ai eu ma dose à Noël, heureux de voir tant de monde en si peu de temps. J’ai le nouvel an social ou solitaire selon les années. Mais ce n’est jamais un jour ordinaire il y a la magie du chiffre, cette fébrilité que je sentais en faisant l’épicerie.

J’aime bien sacrifier aux traditions, faire le bilan, les résolutions. 2010 a été bonne pour moi. J’ai été heureux de revoir la Gaspésie, de saluer trop vite Québec. J’y retournerai l’an prochain si ça se passe comme prévu. Ça fait aimer le métier de voyager avec les étudiants et de ce coté, j’ai une sécurité comme j’en ai rarement eu, toujours précaire, mais des espérances. Mon nouveau cours cet automne a été dur, dans un domaine où je n’étais pas à l’aise, mais l’expérience a été salutaire et si je retourne dans mes vieilles pantoufles cet hiver, c’est avec le goût de me renouveler et d’oser de nouvelles choses.

Sur le plan plus personnel j’ai avancé. Réussi à arrêter de fumer quelques mois pour succomber sous le stress en novembre. J’arrête de nouveau dans quatre jours, les patches sont achetées. Je connais un nouveau piège. Et comme ma santé m’oblige à l’exercice, je compte bien essayer le taï chi cet hiver, paraît que c’est bon pour ce que j’ai. Je souhaite que ma mère aille mieux, elle qui a souffert un peu trop de ses 82 cette année. J’espère que son opération prochaine lui soit bénéfique.

Je suis sorti un peu plus de ma coquille cette année aussi découvert de nouveaux blogues que j’aime à lire et qu’il faudra commenter plus souvent. Connu de nouvelles personnes. Compris que le cocounage du nouveau proprio ou du web a ses avantages mais aussi ses limites.

2011 arrive. Une nouvelle toile. Tâchons d’y mettre de belles choses.

C’est ce que je nous souhaite.



L'image est de Nan dont j'ai déjà parlé ici. Allez voir ses dessins de l'année, ça vaut tous les show télé qui vont sévir. N'oubliez pas de devenir son ami ;-)

9 commentaires:

Gérald a dit...

Bonne Année. Santé. Je te fais confiance pour le reste ! :)

Ek91 a dit...

Je te souhaite une très belle année 2011. Puisse-t-elle être aussi douce que tu le souhaite, aussi dynamique que possible et aussi chaleureuse que nous l'aimerions !

manouche a dit...

J'écris sur le tableau la liste des bonheurs que je te souhaite...

Olivier d'Evian a dit...

Il est chouette ton blogue. Je te découvre grâce à Fred. :)

Bonne année 2011 !

Calyste a dit...

Bon année à toi et merci de ta fidélité.

Calyste a dit...

"Bonne", bien sûr!

Tambour Major a dit...

Bonne année également.
Je ne commente pas souvent, mais passe régulièrement par ici, où le fond de l'air est toujours agréable.

magoua a dit...

Merci de vos voeux à tous que je vous relance du bon vieux toé pareillement qu'on disait dans le temps ;-) Je suis un peu comme Tambour Major, je ne commente pas souvent les blogues que je visite, mais je suis toujours heureux de vous lire et vos billets me rendent souvent plus intelligent.

C'est le plaisir des blogues

Anonyme a dit...

Mes meilleurs voeux pour 2011. Merci pour ta présence et ton accueil toujours chaleureux.
Kenavo
Sébastien