19 juin 2008

Les petits bonhommes

Tout d'abord, deux mots pour rassurer mes rares lecteurs, je suis bien vivant, quelque part entre le jardinage intensif et le repos. Les vacances sont presque là et l'automne s'annonce occupé. Il s'ensuit que le chaouin normal prend un peu de repos préventif.

***

Depuis un an ou deux, j'avais remarqué d'étranges petits panneaux qui apparaissaient ici et là à Sherbrooke. Des petits bonhommes à coeur gros, sur des bouts de planches ou de plastique récupérés, affichés un peu partout en ville.

Au début, il y en avait beaucoup autour d'une peine d'amour. Puis d'autres plus joyeuses.
Et d'autres ironiques
Et de plus en plus des idées, des commentaires sur le monde.




Renseignements pris, on m'a dit qu'il s'agit d'un certain Yannick. Il habite en ville, a des idées de gauche. Un gars gentil dont tout le monde me parle en bien. Et pour cause. Voilà de l'art vivant. Plus intégré que plein de commandes officielles. Un art secret à la vue de tous mais que personne ne voit, sauf peut être ceux qui regardent encore la ville.

Il y en a plus qu'on pense.

7 commentaires:

Sébastien Roy Dubois a dit...

Quelle belle idée.
Bon jardinage et bonne vacance.

P.S. Je serais à Tsherbroook ce dimanche. Sans doute, je passerais te dire bonjour.

Alors, Bonjour chez vous.

Carole a dit...

Bonjour magoua,

J'espère avoir le plaisir de voir quelques photos de ton jardin.
Bon jardinage et bonne vacance.

ddroches a dit...

Bon.
S'il me fallait une quelconque motivation additionnelle pour me remettre à marcher la ville, elle est trouvée.

Merci du tuyau (de poêle).

Inukshuk a dit...

Content de te savoir encore branché!

Montréal, quant à lui, c'est le royaume du graffiti. Quelques uns toutefois se démarquent.

atomicjonas a dit...

Superbes, ces petits bonhommes!

Je vais garder l'oeil ouvert ce week-end à Sherbrooke. Il a un site web, ce Yannick?

magoua a dit...

@ atomicjonas, pas que je sache mais il aurait pignon sur rue indirectement dans une boutique grano sur la Well Nord, coté falaise juste avant King.

@inuksuk, ce n'est justement pas du graffiti, c'est de la sérigraphie, il y a une intention autre. Mais d'accord pour dire que 90% des graffitis sont imbéciles et relèvent du vandalisme. Le 10% restant est à savourer.

@Ddroches en souhaitant que ça te fasse maigrir ;-)

@carole ça viendra :) en te souhaitant autant dans ta nouvelle maison.

Inukshuk a dit...

Bien sûr, magoua, que je fais cette distinction.

Je voulais seulement dire qu'à Montréal, c'est le graffiti qui l'emporte, du moins en nombre.

D'accord avec toi, qu'une mince proportion des graffiti mérite d'être sauvée.