18 février 2012

En passant

Tiens, nouvel interface du blogue. Ça doit ressembler à tous ces trucs à 140 caractères ou moins. Et on dira que tout ça ne rapetisse pas la pensée. Bah en effet pas trop le temps d'être ici. Ma vie est assez ordinaire de toutes façons, elle consiste à faire bouger quelques neurones à des étudiants plus ou moins choisis par des ordinateurs.
Il y manque de sens parfois.
J'en ajoute comme je peux.

En voici, vieux souvenir du temps où le pensionnaire que j'étais ne comprenais pas trop pourquoi j'avais été parachuté dans ce collège de pensionnaires assez ruraux. Il me souvient d'avoir entendu cette chanson pour  la première fois dans la cour de récréation, une journée où je m'ennuyais. Merci aux gens de la radio du séminaire.
Ça fesse quand même, Ferré à 12 ans.

1 commentaire:

Éric McComber a dit...

Sublime Ferré. Rien n'est en vain, Chaouin. Merci d'être là.