19 décembre 2009

Un peu de Thiéfaine

L'autre soir, j'ai veillé avec ce vieil ami maintenant locataire que j'ai connu du temps où je faisais de la radio communautaire. Et dans les chansons aléatoires de l'ordi passe Droïde Song d'Hubert Félix Thiéfaine. Mon invité capote d'entendre une toune oubliée. Il faut dire qu'à cette époque bénie de ce merveilleux boulot, Thiéfaine était un de mes chanteurs culte. La radio l'avait même produit à Sherbrooke lors de sa première tournée au Québec. Four monumental, 80 personnes dans la salle de 350 places. Mais quand même deux fois plus qu'à Québec, CKRL battu ;-) Deux ou trois ans plus tard, je l'ai revu au Spectrum avec une salle pleine de français extatiques et j'ai mieux compris le phénomène.

C'est que Thiéfaine (HFT pour les fans) est ce genre de chanteur peu médiatisé qui a rencontré son public. Trop noir pour la télé et les mass media , il fait une belle carrière comme beaucoup d'autres. (Pourquoi ? SVP répondre plus bas en 12 lignes, sous forme de texte argumentatif) Depuis ma période radio, je me suis pas mal éloigné de la chanson, me contentant de suivre de loin, à travers la radio communautaire fédérale. Je connais peu ses nouvelles choses, il n'est toujours pas diffusé ici, HFT. Et mettons que j'avais fini par me dire que c'était un trip noir du post ado que j'étais peut-être à l'époque.

Mais voilà que j'ai plein de copies à corriger, donc du temps à perdre avant de donner un rush. Et me suis amusé à le réécouter. Le web est merveilleux et permet de faire plein de choses. par exemple, un video a postériori de cette très belle chanson de Thiéfaine, il y a même une dissertation là dessus. qui mérite un A.



Et si je ne suis pas prof de cinéma, télé ou whatever, je donnerais une bonne note à cet individu.



Tout ça pour dire, non Thiéfaine c'est quand même loin d'être mauvais, d'autant plus qu'on s'est amusé à le réinventer.

Il est d'ailleurs bizarre chez Ruquier qui l'a invité. J'ai regardé ce video et me suis souvenu d'une impression que j'avais gardé de la télé française il y a 20 ans, grippé que j'étais en séjour forcé et heureux chez Gégé de Reims ( Où que tu soit merci encore !) : finalement, à part quelques très grandes émissions, la télé française c'est TVA avec plus de moyens. Et Ruquier, c'est vraiment nul. On entend tout le monde, sauf l'invité. Quouique dans l'impertinence bon enfant, on voit que cet homme a beaucoup appris de Julie Snyder.

Encore faut-il qu'il se marisse.

3 commentaires:

béjé a dit...

ses 3 premiers albums sont kan maime de loin les meilleurs!
avis perso!
après, me donne l'impression de s'être enfoncé dans l'artisme!!
je trouve ça bien au dessus du lot, mais de moins en moins bon avec le temps!
celà dit, je pense que c'est un des meilleurs en france.
"décalé". dans la veine surréaliste arty-délirante, y'a aussi brigitte fontaine à signaler, ou les derniers albums de philippe katerine. des "écoeurés de la vie", héhé! néanmoins créatifs, yo!
l'en faut pour tous les trous!

magoua a dit...

Je l'ai connu à partir des années 84-85 mais ses premiers ont en effet une saveur particulière. Fraicheur ( et naiveté ?) du débutant.

Dominique a dit...

J'ai un ami qui m'a rapporté un album de Paul Personne & HFT tout en blues...
Tu aimerais.