3 mai 2011

Étranges résultats

Je me suis levé ce matin en territoire néo-démocrate, (mon député de ce parti a 19 ans, je croyais qu'il faisait simplement un travail de session en sciences-po) gouverné par les conservateurs solidement majoritaires. Première réaction: c'est le pire des résultats: les conservateurs ont toute la latitude pour appliquer leur programme rétrograde face à une opposition somme toute peu expérimentée où les néo-démocrates novices du Québec devront s'intégrer à un parti traditionnellement centralisateur. Leur voix sera-t-elle entendue ?

Par contre, on peut s'attendre à ce qu'un gouvernement conservateur dérive trop à droite et finisse par être en collision frontale avec les valeurs québécoises qui demeurent à gauche. Ajoutez-y un éventuel gouvernement souverainiste au provincial et vous avez là une conjoncture intéressante à moyen terme.

Pour le moment, je me contente de méditer cette célèbre phrase de Wilfrid Laurier: « Les canadiens-français n'ont pas d'opinions politiques, ils n'ont que des sentiments » .

Mets-en !

4 commentaires:

É. a dit...

Moi ça me brise le cœur encore un peu plus. Dans ce monde Far-west… où aller ?

magoua a dit...

Reste avec tes potes dans ton village et continue tes expés en vélo, carpe diem.

Gérald a dit...

Aimerait bien voir la première rencontre entre le député de Sherbrooke au fédéral et le député de Sherbrooke au provincial.

atomicjonas a dit...

Le Canada se polarise, gauche-droite. En espérant que le balancier ne penche pas trop vers la droite!

Sherbrooke, un territoire néo-démocrate au fédéral et libéral au provincial... compte-toi chanceux, ça pourrait être pire genre Conservateur et Wild-Rose, en AB ;)