11 mai 2010

Le serpent se mord la queue

Acte un: Par des spéculations effrénées, le monde financier se met lui même en faillite entrainant avec lui l'économie réelle.


Acte deux. Pour éviter la catastrophe, les États s'endettent à la fois pour sauver les banques et relancer l'économie réelle.


Acte trois. Devant l'endettement des États, le monde financier spécule contre la dette des États, ce qui les force à réduire leurs dépenses et déprime l'économie réelle pendant que les financiers engrangent des profits.


Pas de morale: pour les banques, c'est face, je gagne, pile tu perds.


C'est pas grave, le Canadien a gagné.

7 commentaires:

É. a dit...

Acte Un :
Les banques centrales, organismes faussement gouvernementaux qui ne sont que des banques privées ayant obtenu le droit de se servir dans les poches des citoyens, décident des politiques monétaires. Ils ont ainsi tout le loisir de restreindre ou d'étendre la quantité de liquide en circulation, ce qui leur confère un contrôle factuel sur la récession et l'inflation. Ergo : par délit d'initiés, et depuis 1913, les principales familles de l'Élite États-unienne engrangent des profits à volonté et sont à même de causer des crises dans le sens qui leur plaît.

Par pure coïncidence, les périodes d'argent facile et de prêts relaxes sont suivies de périodes de saisies et de mises en faillite. C'est, entre autres, de cette façon que tout le mid-west états-unien, jadis libre, indépendant et florissant, a été annexé par les Morgan, City, Chase etc. C'est sur ces terres qu'on a construit le projet suburbain.

Bref, nous sommes d'accord, et j'ajouterais que je constate que c'est le banquier qui lance la pièce, mais que c'est nous qui devons la fournir, pile, face… ou tranche.

manouche a dit...

acte trois:
d'Islande le volcan,met tout le monde d'accord sous une épaisse couche de cendre!

manouche a dit...

acte trois:
d'Islande le volcan,met tout le monde d'accord sous une épaisse couche de cendre!

magoua a dit...

C'est vrai Éric j'avais oublié de dire qu'on fournit le cash en plus ;-)

É. a dit...

Eh.

:0(

atomicjonas a dit...

Il faut bien un peu de rêve pour oublier ou plutôt ignorer tout le reste... d'ailleurs, le Canadien, il est rentable!!

magoua a dit...

Effectivement les usines chinoises à petits drapeaux du CH doivent être débordées ;-)