8 avril 2009

Grand déjeuner chez Desmarais

Un collègue me faisait remarquer l''autre jour à quel point la Caisse de Dépôt était devenue proche des Desmarais. C'est là que son ex président Henri-Paul Rousseau travaille. Il me disait aussi que cet ultra fédéraliste qu'est Desmarais devait être heureux, voire derrière, sa déconfiture puisque voilà un outil financier important pour le moins amoché. Avec les déclarations fédéralistes de son ami Sarkozy cela fait deux soutiens de poids neutralisés. J'ai souri, un peu troublé, mais bon, comme je ne suis pas porté sur les thèses conspirationnistes j'ai laissé passer.

Or que lis-je dans le Devoir ?(1). Le nouveau président de la caisse s'empresse de rencontrer tout le Québec Inc au siège social même de la Power Corporation.

Je ne suis plus troublé. Inquiet plutôt.


(1) Accès abonnés. On en parle pas dans Cyberpresse. Évidemment.

1 commentaire:

François a dit...

et de dire selon le premier ministre Charest que le gouvernement du Québec n'a pas à s'impliquer d'une quelconque manière dans la caisse pour préserver l'objectivité et son indépendance... Alors voir que le grand argentier de cette dernière semble s'acoquiner, ou avoir de dangereux rapprochements avec desmarais ne fait pas sourciller explique bien des choses...